Découverte du compte de @rosalie_cb

Rosalie est une influenceuse habitant à Poitiers avec 5816 abonnés. Elle répond à 6 de nos questions pour en apprendre plus sur elle.

Découvre son interview ci-dessous !

 

Comment t’es-tu lancée dans l’influence ?


Je dois avouer que cela est un peu arrivé sans que je m’y attende. Je prenais du plaisir à prendre en photo des flatlays avec des objets que j’allais chercher à droite et à gauche dans la maison. Au fur et à mesure, mes photos ont eu de plus en plus de vues ce qui m’a amené à recevoir ma première proposition de partenariat. Le fait de savoir qu’une marque me donnait sa confiance ça m’a vraiment boosté et j’ai alors pris de l’assurance dans mes idées de photos et encore plus de plaisir à les réaliser. Aujourd’hui, j’ai toujours autant de passion à prendre des photos et j’aime partager mes impressions sur les produits que je reçois.

 

 

Que fais-tu dans la vie comme travail ?

Est-ce que tu es influenceuse à temps plein ? Si non, aimerais-tu l’être ?

 

Je viens de terminer ma licence d’anglais et j’ai décidé de faire une année de césure avant de potentiellement commencer un master en marketing. Aimant coudre depuis petite, j’ai profité de cette césure pour ouvrir ma boutique en ligne : “cosiliüm”, qui propose des accessoires pour cheveux et bientôt des sacs. Je ne sais pas si j’aimerais être influenceuse à plein temps, évidemment c’est super attrayant. Je pense que c’est un boulot trop prenant qui demande beaucoup de rigueur, d’organisation et je ne suis pas sûr de pouvoir tout gérer. Il faut aussi dire qu’il n’y a pas de coupure dans ce métier, pas d’heure de débauche, pas de week-end ni de vacances et ça demande d’être connecté toute la journée. Or au bout d’un certain temps j’en aurai peut être marre de tout ça et je veux conserver la passion du partage plutôt que d’être contrainte à publier du contenu.

 

Quel est le commentaire/MP le plus loufoque que tu aies reçu ?

 

Haha, je n’ai pas de message comme ça en mémoire mais il y en a eu des étranges. Que ça soit des mecs qui m’envoient des mails en demandant à ce que je me rende dans leur ville pour faire connaissance ou encore que je leur envoi des photos de mes pieds ce qui est assez perturbant quand tu reçois ça d’un inconnu. C’est marrant la façon dont peuvent se comporter certains sur un réseau social et ça amène à des situations vraiment loufoques. Aujourd’hui je n’y prête plus d’attention et je me concentre sur les commentaires pertinents.

 


 

Quel conseil donnerais-tu à tes abonnés ?

 

De ne pas oublier que les réseaux ne sont pas la vraie vie. Se mettre en tête que les influenceuses ne sont pas H24 bien habillées, qu’elles ne mangent pas sainement matin midi et soir, que leur appartement n’est pas toujours impeccable, qu’elles aussi vont faire les courses avec des chaussettes dépareillées et les cheveux gras (ou alors c’est juste moi ? ).
Je pense qu’il faut pas tout prendre au sérieux, c’est beau instagram, mais faut pas oublier que ce sont des photos travaillées et que c’est seulement une infime partie de nos vies.

 
 

Quelle est la campagne Hivency que tu as adoré réaliser ?  et pourquoi ?

 

J’hésite entre deux campagnes. Celle pour des vernis Maybelline car c’était la première fois que je recevais des produits à travers une plateforme d’influence, Hivency, et j’étais toute excitée à l’idée de pouvoir commander un produit qui me plaisait au lieu d’attendre que les marques me contactent d’elles mêmes. Une autre que j’ai réalisé il n’y a pas longtemps pour les bijoux Madeline parce qu’ils sont magnifiques, la qualité est top. J’ai trop aimé faire la photo avec car c’était différent de ce que j’avais l’habitude de poster et je pense qu’elle a également plu à mes abonnées car j’ai eu des supers bons retours sur la photo, et ça, ça fait trop plaisir ?

 


 

Quelle est la collaboration de tes rêves ?

 


Pouvoir partir en weekend avec mon chéri. Ça, ça serait vraiment un rêve ?
(Et peut être qu’il arrêtait de râler pour faire mes photos ! )

 

Facebook Comments
non ut Aenean commodo accumsan sed elit. amet, velit,