anxiete-pression-statistiques-chiffres-fatigue-deception-irritabilite

 

On continue notre semaine sur le stress mais cette fois-ci on
évoque le stress du blogueur. Bloguer professionnellement ou bloguer par passion peut créer
tensions et de la nervosité
mais comment faire pour bloguer sans nervosité ?Existe-il des astuces pour éviter pression et anxiété?

4 conseils pour bloguer sans pression

  • Identifier les sources de pression

Faites un bilan sur la relation que vous avez avec votre blog. En effet,
il est souvent fait trop tard. Or, vous pouvez à tout moment vous demander quel
est votre niveau de pression et quelles en sont les sources et les raisons
. Dès
lors, attaquez-vous à ces causes afin de les éliminer.

 

  • Pratiquer le Slow blogging

Le Slow blogging est très tendance depuis quelques années.
Cette pratique est par définition bloguer par envie et non par obligation. Eh oui,
bloguer peut s’avérer une addiction chronophage. Le Slow blogging, c’est blogué
quand vous le souhaitez au rythme qui vous convient
. Cette tendance de blogging permet de
chasser le stress, la pression et les chiffres
. De même, le Slow blogging est basé sur la
spontanéité et non sur le référencement naturel et l’étude des statistiques
. Vous
écrivez pour vous faire plaisir avant tout. La notion de partage avec le
lecteur est omniprésente. Le Slow blogging aide à la créativité et à l’échange.
Cette démarche est différente mais elle est positive et salutaire lorsque vous
vous retrouvez sous pression.

 

  • Ne pas se comparer aux autres

Le blogging est devenu concurrence et comparaison. Les
marques demandent de plus en plus de détails, d’éléments et de statistiques. Le
blogueur devient une boule de nerfs
surtout s’il se compare au copain blogueur
qui a de meilleurs stat’ ou de meilleures collaborations.  Les chiffres ne font pas tout, ne l’oubliez
pas. Il est préférable d’avoir de vrais échanges plutôt que des visiteurs qui
ne restent pas sur votre blog
. Il faut apprendre à connaître votre valeur pour
éviter frustration et mal-être. D’ailleurs, cela est valable dans la vie de
tous les jours. Vivez pour vous et nous pour les autres ! Construisez un
blog qui vous ressemble, qui vous séduit et il plaira !

 

  • Avoir conscience de vos limites et de vos objectifs

Vous n’êtes pas prisonnier de votre blog, ne vous laissez pas
déborder ! Comme on le dit souvent ici, si vous êtes sous pression, il est
judicieux de revoir vos objectifs. Cela ne signifie pas que vous êtes nul ou
mauvais mais juste que vous avez besoin de temps pour vous. Il est important de
laisser s’exprimer votre créativité, vos désirs et vos besoins. Et puis, rien n’est irrémédiable, vous
pouvez tout à fait revoir à la hausse vos objectifs dans quelques semaines.
Prendre du recul est souvent nécessaire pour mieux rebondir. L’avantage d’un
blog est là : vous êtes maître de vos décisions. Ce serait ballot après
tant d’efforts de tout arrêter pour une histoire de stress et de surmenage,
vous ne croyez pas ? Et puis, vous êtes loin d’être seul dans votre cas !
Le burn out du
blogueur n’est pas une légende
. Pour éviter d’en arriver là, il est
conseillé de prendre soin de vous et de vous poser les bonnes questions
. Prenez
le temps de la réflexion et agissez en conséquence. Faire une pause est une
idée lorsque le besoin s’en fait sentir
. N’ayant pas honte de vous ! Il ne
faut pas s’oublier sous peine d’imploser. Bloguer doit être un plaisir avant
tout.

Et vous, comment bloguez-vous?
La pression fait-elle partie de votre quotidien?

anxiete-pression-statistiques-chiffres-fatigue-deception-irritabilite

 

 

Facebook Comments